En plein cœur de la ville, vers l’axe Antaninarenina, en face du Cinéma Rex, juste avant l’immeuble de la BNI Madagascar, en bord de route, se trouve un immeuble aux allures assez modestes mais pourtant charmant. C’est cet immeuble qui héberge la Crêperie Jasmin. Si vous recherchez un endroit calme mais que vous ne voulez pas trop vous éloigner du centre-ville, la Crêperie Jasmin est l’idéal pour passer un bon moment en journée. Elle est ouverte du Mardi au Samedi de 8 heures à 18 heures et le Dimanche de 13 heures 30 à 17 heures. Si l’on veut profiter d’une ambiance de détente, de calme et de convivialité avec la famille ou les amis sans devoir se dépêcher de rentrer après les embouteillages, ou de retourner au travail sans avoir pris le temps de savourer son plat, c’est le lieu idéal.

La Crêperie Jasmin est une parentée du Restaurant Jasmin, qui se trouve juste à côté de cette dernière. Celle-ci se spécialise dans les crêpes et se positionne comme un « Crepe Factory ».

Prix, qualité et touche écolo

Avec un budget de 20 000 Ariary en poche, on peut profiter des crêpes et boissons. Pour ceux à la recherche de crêpes de bonne qualité et de bonne quantité, aux goûts variés et à un prix accessible, c’est là où il faut se rendre.

Les crêpes coûtent entre 8 000 et 12 000 Ariary, tandis que les boissons coûtent entre 3 000 et 10 000 Ariary.

Pour ma part, j’ai goûté la crêpe salée au Bacon à 9 000 Ariary et la crêpe salée au Tsa-tsiou à 9500 Ariary.

J’ai satisfait mon ventre par 2 verres de milk-shake, dont l’un au chocolat et l’un à la vanille, à 7 500 Ariary l’unité.

Ce qui m’a impressionné, ce fut la saveur des crêpes, cuisinés avec un peu d’oignon, de la sauce blanche, de la salade verte et des tomates. Ce fut un véritable régal !

La petite touche qui vaille la peine d’être complimentée, c’est aussi la paille en papier. Eh oui, la Crêperie Jasmin se veut écolo !

Une ambiance qui séduit

A part le prix, la qualité et la touche écolo, ce qui m’a surtout conquis à la Crêperie Jasmin, c’était le calme, l’intimité la tranquillité que le lieu offrait.

Pendant l’attente de ma commande, qui leur a juste pris 10 minutes pour les deux crêpes et les deux milk-shakes, j’ai pu apprécier la musique à la malgache qu’ils ont passé : les technos des DJs malgaches connus que l’on peut entendre seulement dans ces soirées huppées.

Le décor fait penser à un vieux restaurant américain relooké avec ses lumières anciennes et ses chaises rustres, mais redynamisé aux couleurs de la modernité. L’on peut aussi apercevoir le restaurant, à travers une vitre utilisée en guise de séparation.

Pour ceux qui veulent tester la crêperie, je recommande plutôt d’y passer en début d’après-midi, où la circulation est plus fluide en centre-ville et le restaurant également moins bondé.