Pour ceux qui veulent voyager au cœur de la gastronomie malgache, découvrir les saveurs du « ravitoto » (feuille de manioc pilé), les différents « anana » (brèdes), se faire un petit kiffe en mode « Mamabe » (grand mère), Le Jardin de Vaniala est l’adresse à ne pas oublier. Se trouvant dans le quartier chic d’Antsakaviro, ce restaurant se fait petit-à-petit un nom dans la Capitale, avec ses plats qui ne laissent nullement indifférents.

Une carte marquée par les spécialités malgaches du Jardin de Vaniala

Le Jardin de Vaniala. Tout comme son nom l’indique, ce restaurant inspire à une identité plus malgache, plus locale, plus traditionnelle, en nous proposant des plats « préparés comme le faisaient nos aïeux », comme ils le décrivent sur leur page Facebook.

Ce qui a immédiatement attiré mon attention, c’est d’ailleurs la carte. Bien que celle-ci propose des spécialités diverses, elle est constituée principalement de plats malgaches : « ravitoto sy henakisoa (viande de porc) », « lasopy tongotr’omby » ou soupe au pied de zébu, ou encore le fameux « voanjobory sy henakisoa » (pois de bambara au porc) .

Pour cette première aventure, j’ai décidé d’essayer un plat typiquement malgache, l’ « amalona sy henakisoa » (anguille au porc), et un plat non malgache : le côte de porc caramélisé. Deux choix qui ne m’ont pas déçu.

Le premier plat a été un véritable régal, les aïeux n’ont pas dû être déçus ! Un peu gras, avec le traditionnel « sakamalaho » ou gingembre, quelques bouchers ont suffi à me rassasier.

Le second plat n’en a pas été moins satisfaisant : caramélisé, avec une touche de sauce au vin rouge, le léger goût sucré a rendu le côte de porc d’autant plus succulent. La viande, qui a été tendre et fraîche, a facilité la digestion.

Tous deux ont été accompagnés de riz et d’achards carotte et chou. Le riz parfaitement bien cuit en a d’ailleurs rajouté davantage au délice. Un vrai festin de la royauté d’antan dans les « Rova » !

Un rapport qualité-prix hautement satisfaisant

Malgré le fait que les plats aient dû être livrés, leur présentation n’a pas laissé à désirer. Etablis dans des barquettes chacune dimensionnée en fonction de la quantité, elles étaient minutieusement recouvertes pour conserver plus de chaleur. Je n’ai même pas eu à les réchauffer !

La quantité et la qualité étaient également au rendez-vous, ne remettant ainsi nullement en doute le prix, qui, à mon avis, est tout-à-fait convenable.

En cette période de confinement, le Jardin de Vaniala est actuellement ouvert de 8 heures à midi pour les plats à emporter.