Saviez-vous que la liberté et la simplicité avaient un goût ? Cela s’appelle « Liberty Pub ». Restaurant, lounge, pub et également hôtel comme la description sur leur page Facebook tend à le rappeler, c’est le nouveau coin des amoureux de la bouffe que l’on vous propose en ces jours de confinement !

La saveur en toute liberté et en toute simplicité

« Il en faut peu pour être heureux ! » Cet adage est tout-à-fait adapté au restaurant Liberty Pub, localisé en pleine ville, dans le quartier d’Antanimena. En ces jours de confinement, j’ai décidé de commander un menu pour un budget de 20 000 Ariary.

Grâce à la carte que j’aie pu voir sur la page Facebook, j’ai pu choisir trois plats qui en ont vraiment valu la peine : un « Breakfast Cup » comme ils l’appellent, un « Sandwich Healthy » et du « Poulet Karepoka » ! Tout cela enveloppé dans un simple sac en papier recyclable avec le logo du restaurant, et la petite touche de simplicité mais aussi d’attention qui m’a réchauffé le cœur : le poulet chaudement emballé dans une barquette en papier alu !

Ces trois plats ont eu le chic pour illuminer mes papilles gustatives ! Le Breakfast Cup, qui, plus simplement, est une salade de fruits, a été un véritable régal, avec un mélange de fruits comme on en voit rarement dans les restos de la Capitale : framboise, melon, papaye, pok-pok, banane et fraise, le tout avec du yaourt et du céréale. Vivifiant et vivement conseillé pour tous ceux qui veulent avoir du tonus pour la journée !

Le Sandwich Healthy ou « sandwich sain » porte également bien son nom : salade, œuf, tomate, fromage et viande de poulet, si vous ne voulez pas avoir l’estomac trop lourd et pourtant être rassasié, je vous suggère de goûter !

Enfin, pour clore le tout, le Poulet Karepoka ou poulet pané aux céréales avec de la sauce mayo-ketchup qui a tout simplement surpris par sa fraicheur et sa croustillance !

Une serviabilité touchante

La simplicité ne s’arrête pas simplement aux plats. Chez Liberty Pub, le client est roi, et cela se ressent même à distance. En effet, même si la page n’indiquait une ouverture qu’à 9 heures, j’ai appelé à 8 heures 30. Au téléphone, la voix chaleureuse d’une jeune femme qui vous reçoit avec entrain, et qui vous demande ce qu’elle peut faire pour vous.

Commandée à 8 heures 45, les plats étaient prêts une heure après. Encore une fois, j’ai été surprise par le coup de téléphone qui m’a rappelé que le plat était prêt.

Le restaurant ferme à 18 heures, et ouvre tous les jours, même en weekend.

Voir aussi : Seoul hotel